Liste Top 5>Radiologie

Radiologie

La Société Suisse de Radiologie formule les cinq recommendations suivantes :

1) En cas de suspicion d’embolie pulmonaire, n’effectuer un CT-scanner que si la probabilité prétest d’embolie pulmonaire est forte ou modérée.

Les patients présentant des symptômes et des signes d’une embolie pulmonaire aiguë nécessitent des investigations rapides: anamnèse et examen médical approfondis avec évaluation de la probabilité clinique de l’affection, analyses médicales et examens d’imagerie. Le recueil de la probabilité clinique prétest peut permettre d’éviter des investigations supplémentaires inutiles (analyses médicales, examens d’imagerie).

 

Sources

Jacobo Kirsch, J, Brown, RKJ, Henry, TS, Javidan-Nejad, C, Jokerst, C, Julsrud, PR, Kanne, JP,Kramer, CM, Leipsic, JA, Panchal, KK, Ravenel, JG, Shah, AB, Mohammed, TLH, Woodard, PK, Abbara, S, Expert Panels on Cardiac and Thoracic Imaging. ACR Appropriateness Criteria® Acute Chest Pain- Suspected Pulmonary Embolism. (VA) American College of Radiology (ACR); 2016. Available at: https://acsearch.acr.org/docs/69404/Narrative/

Konstantinides SV, Meyer G, Becattini C, Bueno H, Geersing GJ, Harjola VP, Huisman MV, Humbert M, Jennings CS, Jiménez D, Kucher N, Lang IM, Lankeit M, Lorusso R, Mazzolai L, Meneveau N, Áinle FN, Prandoni P, Pruszczyk P, Righini M, Torbicki A, Van Belle E, Zamorano JL. 2019 ESC Guidelines for the diagnosis and management of acute pulmonary embolism developed in collaboration with the European Respiratory Society (ERS): The Task Force for the diagnosis and management of acute pulmonary embolism of the European Society of Cardiology (ESC). Eur Respir J. 2019 Oct 9;54(3). pii: 1901647.

2) Ne pas systématiquement réaliser une phase sans injection lors des CT-scanners de l’abdomen avec injection de produit de contraste.

 

Les protocoles de CT-scanners abdominaux ne devraient inclure une phase sans injection que si celle-ci apporte une information diagnostique supplémentaire. C’est le cas pour les indications suivantes: caractérisation d’une lésion rénale, d’une lésion surrénale, d’une lésion hépatique, en cas d’hématurie, dans le cadre d’un suivi post-opératoire abdominal, du suivi après la mise en place d’une endoprothèse, et en cas d’hémorragie gastro-intestinale.

 

Sources

Guite KM, Hinshaw JL, Ranallo FN, Lindstrom MJ, Lee FT Jr. Ionizing radiation in abdominal CT: unindicated multiphase scans are an important source of medically unnecessary exposure. J Am Coll Radiol. 2011 Nov;8(11):756-61. doi: 10.1016/j.jacr.2011.05.011.

Artigas JM, Martí M, Soto JA, Esteban H, Pinilla I, Guillén E. Multidetector CT angiography for acute gastrointestinal bleeding: technique and findings. Radiographics. 2013 Sep-Oct; 33(5):1453-1470. doi: 10.1148/rg.335125072. Review.

3) Ne pas systématiquement effectuer d’acquisition à la phase tardive lors des CT-scanners de l’abdomen avec produit de contraste.

 

Les protocoles de CT-scanners abdominaux ne devraient prévoir de phase tardive (phase suivant une phase veineuse portale, hépatique ou néphrographique après l’administration du produit de contraste) que si celle-ci apporte une information diagnostique supplémentaire. C’est le cas pour les indications suivantes: caractérisation d’une lésion rénale, d’une lésion surrénale, d’une lésion hépatique, en cas d’hématurie, et si besoin d’un uroscanner.


Sources

Chan MG, Cassidy FH, Andre MP, Chu P, Aganovic L. Delayed imaging in routine CT examinations of the abdomen and pelvis: is it worth the additional cost of radiation and time? AJR Am J Roentgenol. 2014 Feb;202(2):329-35. doi: 10.2214/AJR.12.10468. PubMed PMID: 24450673.

Rodolfino E, Devicienti E, Miccò M, Del Ciello A, Di Giovanni SE, Giuliani M, Conte C, Gui B, Valentini AL, Bonomo L. Diagnostic accuracy of MDCT in the evaluation of patients with peritoneal carcinomatosis from ovarian cancer: is delayed enhanced phase really effective? Eur Rev Med Pharmacol Sci. 2016 Nov;20(21):4426-4434.

Johnson PT, Mahesh M, Fishman EK. Image Wisely and Choosing Wisely: Importance of Adult Body CT Protocol Design for Patient Safety, Exam Quality, and Diagnostic Efficacy. J Am Coll Radiol. 2015 Nov;12(11):1185-90. doi: 10.1016/j.jacr.2015.02.021.

Guite KM, Hinshaw JL, Ranallo FN, Lindstrom MJ, Lee FT Jr. Ionizing radiation in abdominal CT: unindicated multiphase scans are an important source of medically unnecessary exposure. J Am Coll Radiol. 2011 Nov;8(11):756-61. doi: 10.1016/j.jacr.2011.05.011.

Loyer EM, Chin H, DuBrow RA, David CL, Eftekhari F, Charnsangavej C. Hepatocellular carcinoma and intrahepatic peripheral cholangiocarcinoma: enhancement patterns with quadruple phase helical CT a comparative study. Radiology 1999;212:866-75.

4) Ne pas systématiquement effectuer d’imagerie de suivi par CT-scanner ou IRM en cas de découverte fortuite de kystes annexiels non suspects, inférieurs à 5 cm chez des femmes en âge en procréer.

 

Les kystes simples et hémorragiques sont presque toujours fonctionnels chez les femmes en âge de procréer. Le cancer de l’ovaire, généralement kystique, ne se développe pas à partir de ce type de kystes d’aspect bénin. Une échographie de bonne qualité chez une femme en âge de procréer ne devrait pas aboutir à la recommandation d’une imagerie de suivi pour un corps jaune ou un kyste simple dont le diamètre maximal est inférieur à 5 cm.

 

Sources

Levine D, Brown DL, Andreotti RF. Management of asymptomatic ovarian and other adnexal cysts imaged at US: Society of Radiologists in Ultrasound Consensus Conference Statement. Radiology 2010 256:943- 54.Harris RD, Javitt MC, Glanc P, Brown DL, Dubinsky T, Harisinghani MG, Khati NJ, Kim YB, Mitchell DG, Pandharipande PV, Pannu HK, Podrasky AE, Royal HD, Shipp TD, Siegel CL, Simpson L, Wall DJ, Wong- You-Cheong JJ, Zelop CM; Expert Panel on Women’s Imaging. ACR Appropriateness Criteria® clinically suspected adnexal mass. Reston (VA) American College of Radiology (ACR); 2012, revised 2018. Available at: acsearch.acr.org/docs/69466/NarrativeAtri M, Alabousi A, Reinhold C, Akin EA, Benson CB, Bhosale PR, Kang SK, Lakhman Y, Nicola R, Pandharipande PV, Patel MD, Salazar GM, Shipp TD, Simpson L, Sussman BL, Uyeda JW, Wall DJ, Whitcomb BP, Zelop CM, Glanc P. ACR Appropriateness Criteria® Clinically Suspected Adnexal Mass, No Acute Symptoms. Expert Panel on Women’s Imaging. J Am Coll Radiol. 2019 May;16(5S): S77-S93.

 

 

5) Ne pas diagnostiquer un syndrome de congestion pelvienne uniquement sur la base d’images de CT-scanner ou d’IRM, mais seulement si les patientes remplissent à la fois des critères cliniques et des critères d’imagerie.

 

Des veines pelviennes dilatées sur des coupes de CT-scanner ou d’IRM peuvent constituer une découverte fortuite sans pertinence clinique. Un reflux des veines ovariennes, une dilatation des veines ovariennes et une dilatation des veines parautérines peuvent apparaître chez des patientes asymptomatiques. Pour pouvoir diagnostiquer un syndrome de congestion pelvienne, il faut prendre en compte les symptômes cliniques dans l’interprétation des images.


Sources

Coakley FV, Varghese SL, Hricak H. CT and MRI of pelvic varices in women. J Comput Assist Tomogr. 1999 May-Jun;23(3):429-34.

Khosa F, Krinsky G, Macari M, Yucel EK, Berland LL. Managing incidental findings on abdominal and pelvic CT and MRI, Part 2: white paper of the ACR Incidental Findings Committee II on vascular findings. J Am Coll Radiol. 2013 Oct;10(10):789-94.

Borghi C, Dell'Atti L. Pelvic congestion syndrome: the current state of the literature. Arch Gynecol Obstet. 2016 Feb;293(2):291-301.

Société Suisse de Radiologie (SSR)

www.sgr-ssr.ch

Elaboration de cette liste

En vue d’établir cette liste «Top 5», le comité de la SGR-SSR a d’abord effectué une présélection de dix recommandations, en tenant compte des recommandations Choosing Wisely de l’American College of Radiology (ACR, www.choosingwisely.org). Pour éviter les redondances, les thèmes liés à l’imagerie déjà abordés par d’autres sociétés de discipline sur www.smartermedicine.ch ont été rayés de la liste. Ensuite, dans le cadre d’ateliers, les membres du comité exécutif de la SGR-SSR ont été invités à évaluer de façon critique chacune des dix recommandations et à examiner leur applicabilité en Suisse. À l’issue de ces ateliers, les cinq recommandations les plus pertinentes aux yeux de la SGR-SSR ont été désignées à l’unanimité.