Plus n'est pas toujours plus. Décidons ensemble.

Un  nombre  croissant  de  traitements  dispensés  et  d’examens  effectués  nuisent  plus  aux  patients  qu’ils  ne  leur  sont  bénéfiques.  Il  convient  de  remédier  de  toute  urgence  à  cette  situation.  smarter  medicine  adhère  au  principe  selon  lequel  un  traitement  ne  doit  être  suivi  que  s’il  est  effectivement  utile.

Actualités

Actualités, smarter medicine, SSMIG, Top

Dans le cadre du Salon Planète Santé à Martigny, un débat sur le thème "smarter medicine: moins, c'est parfois mieux" a eu lieu le dimanche 17 novembre 2019.

 

 

 

Près de 70 visiteurs ont discuté du principe selon lequel un traitement ne doit être administré que s'il apporte de réels bénéfices au patient.

 

Lors de cet événement, des médecins, les organisations de patients et de consommateurs ont débattu avec le public présent des mesures permettant d'éviter des soins inappropriés et la surmédicalisation de la médecine – pour des soins médicaux durables et de qualité.

 

En savoir plus

» Suivante

smarter medicine, Actualités, Top

Dans les systèmes de santé développés, entre 20 et 30% des actes médicaux seraient injustifiés. Un mouvement médical grandissant vise à combattre cette surconsommation de soins. En Suisse aussi! Cette révolution culturelle se fera avec les patients.

» Suivante

smarter medicine, SSMIG, Top, Actualités

La Société scientifique de soins en gérontologie (SSG) est la première organisation non médicale qui participe à cette initiative qui publie une liste Top-5 avec cinq recommandations pour la prise en charge de personnes âgées.

Contrairement aux listes Top-5 publiées à ce jour, ces recommandations ne se focalisent pas sur les traitements inadéquats et les excès de traitement, mais sur les possibles insuffisances de traitement des patientes et des patients. La mise en œuvre des recommandations, qui à première vue peuvent sembler évidentes, exige de changer les habitudes. Ainsi, par exemple, il est recommandé d’éviter les contrôles nocturnes de routine pour favoriser une meilleure qualité du sommeil. Pour ce faire, l’engagement de tout le personnel aux différents niveaux hiérarchiques est indispensable. Une discussion sur les cinq recommandations est souhaitable partout où les personnes âgées ont besoin de soins.

» Suivante

L’association de soutien est composée des organisations suivantes:

Société Suisse de Médecine Interne Générale
www.ssmig.ch

Académie Suisse des Sciences médicales (ASSM)
www.assm.ch

Fédération Suisse des Patients (FSP)
www.federationdespatients.ch

Fondation Organisation suisse des patients OSP 

www.spo.ch

Fédération Suisse des Associations professionnelles du domaine de la Santé (fsas)
www.svbg-fsas.ch

physioswiss - Association Suisse de Physiothérapie

www.physioswiss.ch

Fondation pour la protection des consommateurs (Konsumentenschutz)
www.konsumentenschutz.ch

Fédération Romande des Consommateurs (FRC)
www.frc.ch

Associazione Consumatrici e Consumatori della Svizzera Italiana (acsi)
www.acsi.ch